Le chiot – Saison 2/ Épisode 1

"Un chien change la vie" - Joël Dehasse
Chien juvénile Carlin

Le préalable à l’adoption : bienvenue à Titi, notre futur star canine !

Après avoir été choisi chez un éleveur de renom, notre cher Titi est finalement arrivé dans nos vies.

Avant de l’accueillir dans notre foyer, il nous a fallu sauter à travers quelques cerceaux administratifs, tout comme un chien agile sur un parcours d’obstacles :

  1. Identification : vérification des papiers, comme si Titi était un agent secret canin en mission secrète.
  2. Certificat du vétérinaire : le sésame précieux qui confirme que notre boule de poils est en pleine santé.
  3. Certificat d’engagement et de connaissance : parce que tout propriétaire responsable doit savoir que posséder un chien, c’est un peu comme avoir un enfant… sauf que les enfants n’essaient pas de manger vos chaussures, enfin il me semble.

En résumé, de la paperasse, mais c’est une étape nécessaire pour devenir les parents fiers et responsables d’un futur chien superstar.

Maintenant, parlons de la partie amusante : le budget.

Adopter Titi, c’est comme souscrire à un abonnement à vie de “Joie, Bonheur et Petits Plaisirs Canins”.

Bien sûr, nos amis à quatre pattes apportent une immense dose de joie mais il faut aussi se préparer financièrement.

Jeune Berger Allemand

Créer les bonnes conditions d’accueil

Pour assurer un accueil royal à Titi, nous avons préparé le terrain avec un sens de l’organisation digne d’un metteur en scène de théâtre :

  • Son panier : l’endroit où Titi peut se retirer pour des siestes tranquilles, loin des projecteurs.
L'importance du panier pour le chiot
Savoir choisir la gamelle de son chiot
  • ses deux gamelles en inox et non surélevées : parce que manger comme une star, c’est important. Elles sont éloignées de son espace de repos car même les célébrités ont besoin d’intimité.
  • sa nourriture : des croquettes haut de gamme ou peut-être même une alimentation maison à la carte (ration ménagère ou BARF)
Le harnais ergonomique, le meilleur ami du chiot
Ceinture de sécurité pour chien
  • Son matériel : collier, harnais, laisse, et même une ceinture de sécurité pour la voiture (car les tapis rouges n’attendent pas !).
Carlin chiot et son doudou
Chien juvénile Corgi et sa balle
Le Kong, jouet masticatoire miraculeux
  • Ses jouets : attention, pas trop de jouets, sinon on se croirait dans un magasin de farces et attrapes pour chiens. Nous avons prévu trois jeux d’occupation et trois jeux d’interaction pour stimuler son intelligence.
Chien juvénile
Permettre à son chiot de mastiquer
  • Mastication : l’activité masticatoire est importante notamment pour les mordillements !
Spitz nain chiot

Les besoins du chiot

En ce qui concerne les besoins du chiot, c’est comme gérer la carrière d’une future star :

  • Dépenses physiques : des promenades énergiques pour maintenir cette silhouette de rêve.
  • Occupations mentales : des énigmes à résoudre et des tours à apprendre pour maintenir ce cerveau agile.
  • Activités masticatoires : parce qu’un chien qui mordille est un chien heureux, et aussi parce que c’est la meilleure façon de garder les tapis en bon état.
Activité physique indispensable au chien juvénile
Tapis de fouille : jeu d'intelligence et d'occupation pour le chiot

N’oublions pas les contacts sociaux car même les stars ont besoin de paparazzi de temps en temps.

Et puis, il y a ce fameux quart d’heure de folie de Titi.

C’est comme son “showtime” personnel, sauf que cela se passe souvent au moment le moins opportun.

Il s’exprime quand il est fatigué, sur-stimulé, stressé ou quand il a un surplus d’énergie.

C’est son moment de comédie involontaire, et bien sûr, il n’y a pas de script.

Éduquer son chiot

L’éducation du chiot

L’éducation de Titi est essentielle pour le préparer à briller dans le monde canin.

C’est comme lui donner des leçons d’acteur pour son futur rôle.

Nous voulons éviter les problèmes comportementaux, les réactions exagérées en laisse (personne ne veut une star capricieuse qui refuse de suivre le script), et lui apprendre à gérer le stress comme un vrai professionnel.

Cela dit, laisser son chiot vivre sa vie est d’une importance cruciale pour son développement et son bien-être.

En voici les raisons que je détaillerai dans le prochain épisode :

  • l’apprentissage par l’expérience
  • le développement social
  • la confiance en soi
  • le renforcement du lien
  • l’épanouissement mental

Enfin, en éduquant votre chiot, vous préparez votre famille et votre maison à son arrivée à l’adolescence qui vous réservera des moments hilarants, parfois exaspérants.

L’adolescence canine : les Années Rebelle.

L'école du chiot

La fameuse école des chiots

Qui d’autre que Mesdames Isabelle Vieira et Audrey Ventura s’exprime le mieux à ce sujet ?

L’erreur de l’isolement des chiots

Malheureusement, bon nombre de chiots adoptés à deux ou trois mois arrivent dans une famille humaine où aucun contact avec des congénères ne leur est proposé. Ces chiens destinés à la compagnie sont isolés socialement et en interaction contrôlée ou bridée. Ils grandissent privés d’interaction sociale, comme des « nains de jardins », ou séparés de leurs congénères en chenil.

Par peur de morsure ou de contamination de maladie, les nouveaux propriétaires gardent leur nouveau chiot « à l’abri » des autres chiens, et lors de toutes les sorties, le chiot est soigneusement pris dans les bras si une rencontre se produit. Or c’est pourtant la richesse et la variété des échanges sociaux qui permettent au chien de s’entendre avec ses congénères et de se respecter. La rencontre entre un chien juvénile et un chien adulte, voire âgé, permet d’observer l’invitation du jeune au jeu et la réaction du protagoniste à laquelle le jeune s’ajuste naturellement.

C’est pourquoi les écoles de chiots, les caniparcs et les clubs d’éducation ou d’agility, permettant aux jeunes chiens de s’exprimer librement, sont d’excellentes initiatives à développer dans des programmes d’intégration du chien dans la ville.

Isabelle Vieira
Docteur vétérinaire
Vétérinaire comportementaliste
Comportement du chien. Éthologie et applications pratiques
Savoir choisir son école du chiot

Oui mais pas n’importe laquelle !

L’école du chiot : Oui à l’éducateur et ses chiens adultes !

Seul un chien adulte à la communication élaborée peut la transmettre à un chiot. L’adulte interviendra naturellement et donc éthologiquement pour faire cesser les indélicatesses à son égard, pour stopper d’un grognement clair toutes les montées en excitation, pour recadrer sans brutalité les morsures non-inhibées et pour faire respecter les arrêts de jeux. Il apprendra au jeune chien le respect du corps, de la zone personnelle de l’autre. Le chiot ou le jeune chien intégrera efficacement le protocole, les règles de savoir-vivre et les limites chez ses congénères. Il vaut mieux qu’il en soit ainsi et que l’apprentissage soit précoce. Le manque de respect n’est pas toléré longtemps par les adultes. Ce n’est que de cette manière que l’éducateur évitera qu’un chiot devienne un insupportable garnement ou une chipie incontrôlable.

L’école du chiot aura alors pour objectif de poursuivre les apprentissages de la fratrie et de développer le plus possible la communication intra-spécifique. Le chiot en sortira enrichi.

Audrey Ventura
Éducatrice et rééducatrice canine comportementaliste
Le chien, cet animal qui nous échappe
Chiot polynésien

Finalement

J’aurais pu commencer cette série d’articles sur le chiot par les deux questions essentielles que je pose à mes clients lors du premier rendez-vous, à savoir :

  • Pourquoi un chien ?
  • Pourquoi maintenant ?

Peut-être ces articles vous aideront-ils à y répondre.

Quoi qu’il en soit, et avant de vous sentir désemparé par le comportement de votre choupinou d’amour, faites appel à un éducateur canin comportementaliste qui saura vous conseiller et vous rassurer.

Finissons sur une note humoristique avec Billie Berger américain miniature âgée de 2 mois 1/2.

Dans un prochain article, je clôturerai cette série en passant en revue certains points qui méritent d’être précisés.

Christine Malenfant éducateur canin comportementaliste canin et félin

Les animaux parlent mais seulement à ceux qui savent écouter.

Amour d’animaux vous dit à bientôt !

2 commentaires

  1. Article très aidant pour le projet d’accueil d’un chiot.
    Les conseils pratiques énoncés portent à réfléchir et à agir sur la psychologie de l’adoptant.
    Toutes les meilleurs conditions pour un épanouissement bilatéral adoptant/adopté y sont énumérées avec clarté, réflexion et bienveillance.
    Merci pour toutes ces précisions.

    • Merci à vous d’avoir pris le temps de laisser un commentaire qui plus est dithyrambique.
      Voilà mon travail récompensé.
      Il est parfois difficile d’être à la fois claire et concise sans barber le lecteur ou la lectrice !

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *